© 2014 CER - Mentions légales Contactez-nous ! - Adhérez pour nous soutenir

Association Loi 1901 Reconnue d'Intérêt Général : faites un don déductible à 66% de vos impôts. Merci pour votre soutien !

Festival Vocal de la Bastille

dimanche 17 mars à 17h,

"LYRICA UNIVERSALIS, Europe, Afrique, Amérique…" !

Concert d’ouverture du Festival Vocal de la Bastille 2019

Par un trio de l’Opéra de Paris :

Vania BONEVA, soprano (Bulgarie),

Florent MBIA, bariton (Cameroun),

Fernando VELASQUEZ, ténor (Chili),

accompagnés au piano par Nikola TAKOV

Vania BONEVA

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis artiste lyrique à l'Opera National de Paris depuis 2002, après avoir été soprane bulgare avec une carrière internationale.

Que représente pour vous ce concert de dimanche 17 mars à 17h, "LYRICA UNIVERSALIS" ?

La musique que vous allez écouter mêle des airs et chants traditionnels de 3 continents : Europe (Bulgarie), Afrique (Cameroun) et Amérique Latine (Chili et Argentine) et des airs d’Opéra… un tour du monde en 7 langues et autant de cultures !

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

C'est un festival extrêmement intéressant avec les diverses formations, genres et musiques. Des programmes toujours très riches et différents !

 

Florent MBIA

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis artiste des chœurs à l'Opéra de Paris, où j’ai notamment eu les rôles de 4ème soldat dans Le Roi Arthus de Chausson en 2015, Usciere di corte dans Rigoletto en 2016, Coryphée dans Don Carlos, Sergente dei doganari dans La Bohème…

Que représente pour vous ce concert de dimanche 17 mars à 17h, "LYRICA UNIVERSALIS", Europe, Afrique, Amérique… ?

Une expérience musicale enrichissante : très heureux de partager la culture de mon pays, le Cameroun, avec les collègues.

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

Ce festival est une formule simple qui donne l'occasion aux artistes de tous bords de s'exprimer en toute simplicité au cœur de Paris. Hâte d'y participer en tant qu'artiste !

 

dimanche 24 mars à 17h,

"MESSIAEN-LESUR, Harawi…"!

2ème Concert du Festival Vocal de la Bastille 2019

Par Marie-Elizabeth SEAGER, mezzo-soprano, soliste internationale, accompagnée au piano par Toms OSTROVSKIS

 

Marie-Elizabeth SEAGER

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Dès l'âge de 16 ans, j'ai commencé ma carrière en me spécialisant dans le répertoire médiéval et la musique baroque française. Parallèlement, je me suis formée à la Guildhall School et à l'English National Opera de Londres, où j’ai rencontré Toms Ostrovskis. Je chante désormais le répertoire opératique de soprano Falcon ou de mezzo à la tessiture longue. Mes prochains emplois seront dans le rôle de Selika dans l'Africaine de Meyerbeer en Bulgarie, et de Mère Marie dans le Dialogue des Carmélites de Poulenc, à Londres.

Que représente pour vous ce concert de dimanche 24 mars à 17h, "MESSIAEN-LESUR, Harawi…" ?

Ce récital MESSIAEN-LESUR est une opportunité de faire découvrir à un public curieux mais pas forcément connaisseur, la puissance de musiques très peu jouées, à l'heure où les programmateurs et musiciens n'osent plus prendre de risque. Messiaen et Lesur furent de grands amis, mais des compositeurs extrêmement différents. Ce récital met en exergue cette différence de sensibilité, tout en les rapprochant…

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

Je suis reconnaissante et admirative de l'esprit d'ouverture dont témoigne la programmation du Festival Vocal de la Bastille. Admirative envers la volonté de son directeur de faire connaître à tous les publics la richesse de la musique classique, en voie de disparition dans le paysage culturel français… et de faire savoir que la jeunesse elle-même défend toujours passionnément ce répertoire.

 

Christian LESUR

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

En tant que fils du compositeur Daniel LESUR (1908-2002), j’ai été le témoin d’une partie importante de son parcours musical. Je m’efforce aujourd’hui de faire connaître ce compositeur singulier et les multiples facettes de son œuvre.

Que représente pour vous ce concert de dimanche 23 mars à 17h, "MESSIAEN-LESUR, Harawi…" ?

Le rapprochement de deux œuvres contemporaines dont le chant, le piano et la poésie sont les protagonistes. La poésie délicieusement élégiaque et nostalgique de Cécile SAUVAGE, la mère de MESSIAEN, que met en musique LESUR, et celle dramatique de MESSIAEN qui forme la trame de Harawi. Des langages musicaux nourris aux mêmes sources mais si opposés…

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

Le Festival Vocal de la Bastille, conformément au projet du CER, ambitionne de mettre l’art le plus exigeant à la portée de tous, rejoignant une préoccupation constante des MALRAUX, MESSIAEN, LESUR. Grâce à des artistes d’exception comme Marie-Elizabeth SEAGER et Toms OSTROVSKIS qui savent donner les clés d’œuvres majeures du XXème siècle ! 

  

vendredi 29 mars à 20h,

"AU CLAIR DE LUNE, portraits de femmes…" !

Concert de clôture du Festival Vocal de la Bastille 2019,

Par Soanny FAY, soprano lyrique,

accompagnée au piano par Ariane GENDRAT

Soanny FAY

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis soprano lyrique, je mène une carrière de soliste (oratorio, créations, opéra) et comme j’aime le répertoire du Lied et de la mélodie, je donne également de nombreux récitals.

Que représente pour vous ce concert de vendredi 29 mars à 20h "Au clair de lune, portraits de femmes…" ?

C’est un programme théâtral. Il y a un narrateur féminin, un personnage, dans les Lieder et mélodies choisis, et cela nous conduit naturellement vers les personnages d’opéra de la fin de ce programme. Ce sont des portraits de femmes, des instants de vie, illustrés par une grande variété de chefs d’œuvre musicaux. 

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

Découvertes musicales, curiosité, culture, amour de la voix et envie de partage semblent être les maîtres mots de ce festival vocal auquel je suis fière de participer pour l’édition 2019. Merci à Culture Espérance Roquette de conduire ce beau projet ! 

 

Ariane GENDRAT

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Pianiste, j'aime particulièrement le répertoire de musique de chambre et plus spécifiquement avec voix. Faire entrer en résonance la musique et le texte, mettre en lumière sonore l'ineffable est une expérience sensorielle et humaine que je recherche avec mes partenaires de jeu…

Que représente pour vous ce concert de vendredi 29 mars à 20h "Au clair de lune, portraits de femmes…" ?

C'est un voyage esthétique à travers des héroïnes du XVIIIè au XXè siècle. C'est un tableau de scènes d'opéras, de scènes plus intimistes de Lieder et mélodies, le piano venant s'exprimer en solo pour mettre en lumière le souffle du langage musical.

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

Exception et partage sont les deux mots que je retiens.

 

 

ET LE OFF DU FESTIVAL

 

jeudi 28 mars à 15h

GAVROCHE CHORALIES

 

Par une chorale d’école élémentaire, dirigée par Vincent GUYOT, également organiste,

 

Le projet des GAVROCHE CHORALIES vise à encourager l'apprentissage du chant choral en offrant aux jeunes choristes du quartier l'expérience d'un "vrai concert" au milieu du prestigieux Festival Vocal de la Bastille dans des conditions privilégiées (acoustique excellente, orgue, piano de concert, etc.).

Chanter ensemble est une expérience d'humanité que nous sommes heureux d'encourager !

Tout en soutenant les éducateurs, il donne aussi dans un esprit pédagogique l’occasion aux autres élèves, qui composent le public, d’apprécier le travail de leurs camarades, de découvrir la beauté du chant choral et la joie qu'on y trouve, et de changer leur regard sur ceux qui s’engagent dans une démarche artistique…

Ce projet est conçu pour être mené dans un esprit partenarial entre CER et les écoles participantes, toujours en vue de développer l’esprit de partage fraternel entre les habitants du quartier.

 

Vincent GUYOT

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis organiste à NDE et professeur de musique à Paris, au conservatoire du 17ème arrondissement et en école élémentaire dans le 13ème. Je m’essaie également à la composition.

Que représente pour vous ce concert de jeudi 28 mars à 15h ?

C’est surtout l’occasion de faire découvrir l’orgue aux jeunes élèves, pas seulement en écoutant l’instrument-roi, mais en participant comme choristes au concert. Je les prépare classe par classe depuis la rentrée de septembre 2018.

Deux mots sur le Festival Vocal de la Bastille et le projet de CER ?

C’est un festival riche et varié, de haut niveau, qui démontre l’entente nécessaire et fructueuse entre culte et culture.

 

samedi 16 mars 2019 à 19h30, vernissage de l’expo

« Laisse-toi regarder »,

expérience immersive sur le regard qui nous ouvre à notre humanité commune… Exposition du 16 au 30 mars 2019 (9-19h).

Cette exposition a été créée à partir de photos d'Habitat & Humanisme prises pour le projet Inside Out de JR Artiste "Tous bâtisseurs de liens".

Le projet et les valeurs d’Habitat et Humanisme, qui œuvre à rendre les villes ouvertes à tous, par l’habitat et le changement de regard sur les personnes en difficulté, rejoignent celles du photographe JR, artiste militant et humaniste qui met en lumière « les invisibles du monde » (habitants des quartiers, femmes du tiers Monde …), sur les murs des villes pour « transformer le monde » par la participation citoyenne…

 

À propos du FESTIVAL VOCAL DE LA BASTILLE, pour Vibrer en Chœurs

Depuis 6 ans, l'Association CER propose en mars aux habitants du quartier une triple rencontre dédiée à la découverte de l'immensité de la voix ! Associant qualité et diversité, le Festival invite des membres des plus grands ensembles (Opéra de Paris, Radio France, etc.) comme des artistes aux parcours originaux, d'ici ou d'ailleurs, généralement accompagnés de musiciens également ambassadeurs de cette résonance intérieure qui n'a pas de limites pour nous émerveiller. Nous aimons confier l'ouverture du Festival à nos voisins de l'Opéra 'Bastille' et la participation d'un public très divers nous rappelle que nous sommes tous appelés à cet art qui fait tant de bien !